Réflexions

Fair play

guids-for-parents-dropping-and-collecting-children-from-basketball-traininggames-21357632

 

Un document circule dans les différents bulletins des ligues régionales de basket, et à l’époque où la violence est de plus en plus palpable dans le sport, il illustre bien un malaise récurrent.

La violence se déroule sur les terrains, mais aussi aux abords de ceux-ci. Le public a parfois une part importante dans les faits d’incivilité, et malheureusement, ces phénomènes se retrouvent dans tous les niveaux, y compris le mini-basket…

Il ne s’agit pas de brocarder le public, qui est souvent le “6ème homme” qui pousse son équipe, mais au contraire de pointer du doigt certains énergumènes qui cherchent plus l’empoignade qu’autre chose ou pour qui le moindre match devient plus important que “la finale des championnats du monde”.

J’ai envie de partager ce texte avec les lecteurs de Basketsession, qui reconnaîtront peut-être une situation vécue ou vue. Sans plus attendre, le voici in extenso:

Un témoignage éloquent d’un jeune basketteur anonyme dans une revue espagnole… A méditer !

Papa, que t’arrive-t-il ?

 

Je ne sais pas comment te le dire, tu penses sûrement le faire pour mon bien, mais je ne peux mempêcher de me sentir embarrassé, mal à laise… mal, quoi. Tu mas offert un ballon alors que je commençais à peine à marcher, je nallais pas encore à lécole quand tu mas inscrit dans un club. Jaime mentraîner la semaine, plaisanter avec mes copains, et jouer le dimanche comme les grandes équipes. Mais quand tu viens me voir jouer… je ne sais pas, ce nest plus comme avant.

 

Maintenant tu ne me donnes plus cette petite tape amicale à la fin des matches, tu ne m’invites plus à manger un hamburger avec toi. Tu tinstalles dans les gradins en pensant que tous sont des ennemis : insultes envers les arbitres, les entraîneurs, les joueurs et autres parents. Pourquoi as-tu changé ? Je crois que tu souffres et je ne le comprends pas.

Tu me répètes que je suis le meilleur, que les autres ne valent rien à côté de moi, et quiconque dit le contraire a tort ; ce qui compte, cest de gagner. Cet entraîneur que tu traites dincapable, cest un ami, et il ma appris à prendre du plaisir tout en jouant.

Le mec qui a joué à ma place lautre jour, tu ten souviens ? Oui, papa, celui que tu as critiqué tout laprès-midi parce qu « il ne sert à rien, même pas à porter mon sac », comme tu dis.

Ce type est dans ma classe. Quand je lai vu lundi, jai eu honte. Je ne veux pas te décevoir. Je pense parfois que je ne suis pas assez bon, que je narriverai pas à être un professionnel et à gagner des centaines de millions, comme tu le souhaites.

Tu métouffes. Jai même pensé tout arrêter, mais cela me plaît tellement…Papa, sil te plaît, ne moblige pas à te dire que je ne veux plus que tu viennes me voir jouer.

Publicités

À propos Frank Cambus

Passionné de basket, collectionneur à mes heures, j'empile les magazines et livres de basket autant que Jojo enfilait les paniers ou Stockton les passes... Il est temps de les ressortir et de les partager!

2 comments on “Fair play

  1. Ping : 16 Règles pour les Parents de jeunes basketteurs – Alan Stein | Actualités PL

  2. Ping : 16 Règles pour les Parents de jeunes basketteurs – Alan Stein | basketballcoachbob

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :