Histoires du Sud-Ouest Personnalités

Graulhet et Suzy Bastié, destins liés

suzy_bastie_2
Le SC Graulhet champion de France NF2 accède une nouvelle fois à l’élite du basket français

Si le basket masculin pyrénéen n’a guère brillé au plus haut niveau national, ce n’est pas le cas des féminines, dont plusieurs clubs représentent ou ont représenté la région dans l’élite. Outre les clubs toulousains (TAC, TLB, TMB), Tarbes et Mirande parmi les plus connus, on remarque aussi la présence des Séresnes de Lunac entre 1992 et 1995, et de Graulhet, à plusieurs reprises entre 1968 et 1983. Le parcours du club tarnais est indissociable d’une grande dame du basket français, Suzy Bastié-Delmas.

Le basket s’est installé à Graulhet à partir de 1933, tout d’abord avec le club nommé « l’Eglantine Sportive Graulhétoise» , puis dans le cadre du Foyer Léo Lagrange. De cette période, jusqu’en 1957, le club se structure principalement autour du basket féminin. Le terrain sur lequel évolue Graulhet est annexé au terrain de rugby, permettant au public de naviguer entre les deux activités.

Au début de la saison 1957-1958, Suzy Delmas, de son nom de jeune fille, se fait remarquer en participant à un 100 mètres plat à la mi-temps d’un match de rugby disputé à Graulhet. Originaire de Gaillac, Suzy Delmas est bien connue des dirigeants Graulhétois. Partie en 1952 à Montpellier pour ses études, elle évolue au plus haut niveau avec le CFS Montpellier, avec qui elle remporte deux titres de championne de France (FFBB en 1953 et FSGT en 1955). En outre, elle est internationale depuis le 8 décembre 1955. Revenue en Midi-Pyrénées en ce début de saison 1957-1958, elle évolue au plus haut niveau féminin avec le Toulouse Athletic Club, afin de continuer son parcours de joueuse en parallèle avec l’Equipe de France féminine.

edf
L’équipe de France féminine 7èmes aux Championnats d’Europe de Prague en 1956. Suzy Bastié porte le numéro 16. Notons la présence de Thérèse Marfaing (Toulouse) #4 et Ginette Mazel (native de Rodez) #10

Les dirigeants de Graulhet profitent de sa venue dans la cité du cuir pour lui proposer un poste de monitrice municipale (ETAPS actuellement) afin d’entrainer le club tarnais, et promouvoir le basket dans les écoles. En parallèle, elle continue de jouer au TAC, en première division féminine.

Très rapidement, sous la direction de l’entraineur Suzy Delmas, Graulhet monte les échelons départementaux, régionaux, et accède au championnat de France (Excellence B).

suzy
Graulhet champion de France Nationale 2 en 1968, avec Suzy Bastié en entraineur-joueuse

En 1961, elle quitte le TAC en tant que joueuse pour rejoindre Graulhet avec la double casquette : en plus de continuer de les diriger à l’entrainement et les coacher en match, elle devient la coéquipière des joueuses tarnaises.

Avec l’appui de l’ex-internationale, Graulhet continue son ascension jusqu’à la Nationale 1 féminine en 1968-1969. Tout juste auréolées de leur titre de championnes de France de Fédérale (deuxième division nationale), en ayant battu Lorient 42 à 34, les tarnaises sont prêtes à en découdre dans l’élite nationale.

Notons qu’en parallèle Suzy Delmas, devenue Bastié entretemps (elle change son patronyme suite à son mariage), est sollicitée par la FFBB pour devenir assistante sur l’équipe de France féminine entre 1968 et 1980. Après avoir disputé deux championnats d’Europe en tant que joueuse, elle va vivre d’autres compétitions internationales en intégrant le staff national (elle sera notamment vice-championne d’Europe en 1970).

Cette première saison en Nationale 1 se solde par une dernière place au classement, entrainant la relégation de Graulhet en Fédérale. La saison suivante, en 1969-1970, malgré un bon parcours les amenant jusqu’en finale de la Fédérale, les tarnaises s’inclinent face au SMUC (Marseille) 76 à 52. Le retour dans l’élite française est repoussé. A noter qu’à cette période, pour des raisons principalement financières, le Sporting Club Graulhétois prit en charge l’équipe féminine de basket en lieu et place du Foyer Léo Lagrange, changeant par là-même l’appellation du club.

Graulhet retrouve la Nationale 1 pour une nouvelle saison en 1971-1972, avant de redescendre en Nationale 2 aussi vite.

Entre la fin des années 70 et le début 80, Graulhet continue de faire le yo-yo entre la Nationale 2 et la Nationale 1.

A nouveau championnes de France de Nationale 2 en 1977, grâce à une victoire sur le Paris UC 67-54, les tarnaises gagnent le droit de retourner affronter les redoutables équipes du CUC (Clermont) et de la Gerbe de Montceau les Mines dans l’élite féminine française.

photo basket 001
Les championnes de France de Nationale 2 en 1977

Las, comme chaque passage à ce niveau, les tarnaises finissent en bas de tableau (9èmes sur 10), juste devant l’USPEG Marseille. Arlette Grèzes apporte ses 17 points par match, mais cela ne suffit pas à l’équipe de Suzy Bastié pour se maintenir.

suzy2
Suzy Bastié coach des tarnaises et assistante en Equipe de France féminine

Graulhet atteindra une dernière fois le plus haut niveau féminin lors de la saison 1982-1983, pour un résultat similaire à ses autres passages, en finissant à la dernière place.

C’est la cinquième et dernière fois que Graulhet évoluera en Nationale 1. Le club se maintiendra en championnat de France encore quelques années, avec le passage de témoin de Suzy Bastié à Marie-France Chaumeil et Arlette Grèzes en 1987, avant de rejoindre le championnat régional, où il évolue encore.

Décédée le 17 mars 2013, Suzy Bastié aura marqué l’histoire du club de Graulhet par sa longévité et ses résultats, mais aussi plus largement le basket tarnais, comme en témoignent les hommages en sa faveur : la Coupe du Tarn porte son nom, tout comme la salle de Gaillac, sa ville d’origine. 30 ans à coacher la même équipe, en parallèle de l’encadrement de l’équipe de France, dont 20 ans en Nationale avec des accessions au plus haut niveau. Une référence incontournable.

suzy_bastie_1
Suzy Bastié dans la salle à son nom à Gaillac

Crédits photos:
http://memoiregraulhet.eklablog.com
FFBB
Livret « 20 ans de Nationale » du SC Graulhétois
ville-gaillac.fr

Publicités

3 comments on “Graulhet et Suzy Bastié, destins liés

  1. Ping : Joé Jaunay, le formateur | Hoop Diary

  2. Ping : Rétrospective 2015: Une année dans le panier | Hoop Diary

  3. Ping : L’Académie des Pyrénées, promotion Gérard Bosc – HOOP DIARY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :