D'ici... Histoires burgondes Hoops

La fin d’un bastion

SONY DSC
Vue du fond de la salle, avec les escaliers en ferraille menant au club house, au-dessus des vestiaires

Il existe des salles mythiques, connues et redoutées par les adversaires, où s’imposer n’est pas aisé. Il existe des salles ayant une histoire, un palmarès, une âme, un patrimoine. La salle de l’Arquebuse à Autun est l’une d’entre elles. Du moins, elle le sera jusqu’à la fin de la saison.

Connaissant de réelles difficultés financières, le club doit se résoudre à partir jouer dès la saison prochaine dans le gymnase municipal du Vallon, l’Arquebuse étant un gouffre financier. C’est l’une des premières salles en France dédiée uniquement au basket, sans autre traçage au sol que les lignes de ce sport.

SONY DSC
Les trois lettres du Cercle Sportif Autunois depuis la rue indiquent l’emplacement de la salle en contrebas

Encaissée en contrebas de la rue de l’Arquebuse, en plein cœur de ville, ce lieu mythique a connu les rebonds de la Nationale 1 sur son parquet. L’équipe du CSA, porte-drapeau du Morvan a réussi l’exploit de se hisser au plus haut niveau amateur au tout début des années 2000, et sans y faire de la figuration! Pendant un temps, les verts et blancs ont joué le haut de tableau de la NM1, flirtant avec la ProB. De nombreux joueurs ont porté les couleurs du club, de Steed Tchicamboud (Chalon, Limoges, Roanne…) à Charles-Henri Bronchard (Le Portel, Pau-Lacq-Orthez…), en passant par l’enfant du pays, qui vient de terminer sa 24ème saison consécutive avec l’équipe 1 en Nationale 3, à près de 40 ans, Vesko Radnic.
Il faut également savoir que le club morvandiau enregistre plus de 60 saisons consécutives en Championnat de France! Malheureusement, tout a une fin, et consécutivement à la fermeture de la salle, le CSA risque fort de repartir dans une division régionale eu égard aux difficultés financières…

Ce chaudron chargé d’histoire, d’émotions, d’exploits sportifs, avec une âme, va bientôt disparaitre… Sans fleurs ni couronnes.

Que va-t-il advenir de la salle de l’Arquebuse? Appartenant à un propriétaire foncier, celui-ci en disposera comme il le souhaite… en fera t-il un atelier? ce lieu historique sera-t-il rasé pour faire place à des logements? Trop tôt pour le savoir.

Une chose est cependant certaine, il n’y aura bientôt plus de rebonds de ballons de basket sur le parquet de l’Arquebuse.

Publicités

5 comments on “La fin d’un bastion

  1. 3DBangBang

    Grosse pensée pour le CS AUTUN et son Histoire, triste que cette page se tourne de cette manière.

  2. Triste histoire, belles photos. Quel dommage de voir un tel lieu disparaître!

  3. Ping : Les records insolites d’un basketteur Autunois | Hoop Diary

  4. Ping : [Parenthèse] Les records insolites d’un basketteur Autunois : basket31.tv

  5. Ping : Rétrospective 2015: Une année dans le panier | Hoop Diary

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :