D'ici... Hoops

L’influence militaire dans le basket français

Il est nécessaire pour les militaires d’avoir une forme bien au dessus de la moyenne pour réaliser les missions qui leur sont confiées. Quoi de mieux que la pratique du basket pour s’entretenir et développer ses capacités athlétiques?

Les photos ci-dessous proviennent du 2e RIMa (Régiment d’Infanterie de Marine) situé sur le camp d’Auvours, dans la Sarthe, qui dispose d’un gymnase, mais aussi d’un city-stade accessible à tout moment pour lancer la balle au panier.

Ce terrain, rénové en 2013, remplace un ancien court de tennis. Il est situé juste à côté du Poste de Commandement, un véritable emplacement stratégique!

C’est peu connu, mais l’armée a grandement favorisé le développement du basket en France dès 1917. Si les patronages ont essaimé la pratique de cette activité sur la première partie du XXe siècle, l’essor de la discipline provient de la 1ère guerre mondiale.

Petit rappel de dates: le basket est créé en 1891 par le Dr James Naismith à Springfield, dans le Massachussets. Celui-ci enseigne entre autres la pratique sportive au sein d’une YMCA. Dès 1893, le basket franchit l’Atlantique et le premier match en Europe est disputé à Paris, rue de Trévise. Pour autant, les débuts sont timides et le basket n’est pas encore un sport à part entière, mais une activité accessoire à l’athlétisme.
La première guerre mondiale marque un tournant pour ce sport. En effet, en 1917, les troupes américaines débarquent en France pour prêter main forte le long des lignes de front.
Daniel Champsaur et Philippe Cazaban rappellent dans leur livre « Géants » que les soldats américains ont impressionné les officiers français par leur capacité à lancer des grenades loin, et avec précision. Compétence acquise par la pratique du basket, du foot américain et du baseball. Si ces deux derniers sports n’ont pas trouvé ancrage dans l’hexagone, la balle au panier a très vite été intégrée dans les programmes d’éducation physique. N’oublions pas que la pratique sportive était à cette époque un moyen de former des soldats avant tout!

Le 11 novembre 1918, l’armistice est déclarée, mais pour autant l’influence américaine reste importante sur le territoire français. Les foyers de l’Union Franco-Américaine favorisent la pratique du basket. Ceux-ci sont implantés de Lille à Mulhouse, et marquent la domination des villes de l’Est sur les premières compétitions de basket.

Jeux_interalliés_1919_basket-ball_01
France – Etats-Unis, Tournoi Inter-Alliés 1919 (source: BNF)

Notons également que si le premier match officiel de l’équipe de France s’est déroulé le 4 avril 1926 à Milan contre l’Italie, des soldats français ont revêtu bien avant la tenue bleue pour les jeux Inter-Alliés de 1919. Tournoi multisport se déroulant à Paris au stade Pershing, les jeux Inter-Alliés ont permis l’importation de la culture sportive américaine et ses valeurs en France, comme le rappelle Thierry Terret dans Les Jeux interalliés de 1919: sport, guerre et relations internationales, Éditions L’Harmattan, 2003. 

L’équipe de France, composée de soldats formés à la hâte avant la compétition, ne pèse pas bien lourd face à l’équipe américaine (défaite 96 à 6) avant de chuter plus honorablement face à l’Italie (15 à 11). L’armée a eu donc la primeur d’une équipe de France de basket!

Merci au Capitaine David et au Caporal-Chef Guillaume pour les photos du 2e RIMa, ainsi qu’au Lieutenant Adeline pour les précisions.

Publicités

0 comments on “L’influence militaire dans le basket français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :