« EA Sports, it’s in the game« . Ce slogan résonne encore dans les têtes de nombreux joueurs des années 90, qui découvraient fébrilement la nouvelle mouture de leur jeu NBA préféré. Et clairement, le slogan complet est « If it’s in the game, it’s in the game », « si c’est dans le jeu, c’est dans le jeu », une belle promesse rappelant que depuis le début des 90’s, EA Sports s’est positionné comme l’acteur majeur de la simulation sportive sur console et PC, éditant chaque année, avec la licence officielle, un jeu de basket. De la saga « X vs X and the NBA Playoffs » aux « NBA Live » en passant par les « NBA Showdown », revivez une décennie de jeux vidéos par EA Sports !


Tous ces jeux sont jouables en ligne. Cliquez sur l’image du jeu auquel vous voulez jouer, allez dans les paramètres pour définir une manette de jeu ou les touches du clavier, mettez en plein écran, et amusez-vous bien !

Saison 1989-90 – Lakers vs Celtics and the NBA Playoffs

Pour démarrer la nouvelle décennie, et profiter des évolutions technologiques, EA Sports démarre sa saga avec en têtes d’affiche les Lakers et les Celtics. On peut retrouver les effectifs de 16 équipes de la saison 1989-90, ainsi que les All-Stars Est et Ouest. Quelques joueurs sont reconnaissables soit par leur style (notamment les Goggles de Kareem Abdul Jabbar) ou par leur « signature move ».

Cette saison voit les Pistons faire le doublé face aux Trailblazers. Magic Johnson sera élu MVP et David Robinson meilleur Rookie.

Saison 1990-91 – Bulls vs Lakers and the NBA Playoffs

Fort du succès du premier opus sous licence NBA, EA Sports propose la suite, en mettant en exergue les finalistes de la saison 1990-1991, les Bulls et les Lakers. C’est l’occasion de retrouver à nouveau les effectifs de 16 des équipes de la NBA, et de nouveaux moves.

La saison 1990-91 sera celle de la prise de pouvoir des Bulls et de Michael Jordan sur la NBA. Ce sera aussi, mais on ne le sait pas encore, la dernière de Magic Johnson, déclaré séropositif à l’automne de cette même année.

Saison 1991-92 – Bulls vs Blazers and the NBA Playoffs

EA Sports continue la mise à jour de son jeu chaque année, avec les rosters de la saison 91-92, et quelques équipes différentes, puisque les 27 équipes de la NBA ne sont pas intégrées dans le jeu. Peu de nouveautés et d’innovation dans ce jeu qui devient une franchise qui ronronne.

« In Real Life », les Bulls font le doublé face aux Blazers, toujours portés par Michael Jordan. Et dans le jeu comme dans la réalité, le néo-retraité des parquets Magic Johnson apparait dans l’effectif des All-Stars de l’Ouest (il sera d’ailleurs MVP du All-Star Game 92 à Orlando)

Team USA Basketball

Profitant des JO et de la déferlante Dream Team, EA Sports produit le jeu Team USA Basketball, un hors série de sa franchise. On peut participer ainsi à un tournoi international avec différentes équipes du globe, y compris celles qui n’ont pas été présentes aux JO, notamment la France. Si on retrouve de vrais joueurs, ce n’est pas obligatoirement l’effectif réel de chaque nation.

C’est aussi l’occasion de jouer avec la Dream Team face au reste du monde.

Saison 1992-93 – NBA Showdown

Pour la saison 1992-93, la franchise d’EA Sports fait peau neuve. On change de nom, avec cette appelation NBA Showdown, et surtout l’ensemble des franchises de la NBA deviennent jouables. On peut même participer à une saison en intégralité et échanger des joueurs pour constituer son équipe de rêve ! A noter aussi que lors du lancement du jeu, on entend le mythique « EA Sports, it’s in the game » pour la première fois.

Cette saison voit les Bulls faire leur threepeat au détriment des Suns de Charles Barkley. Shaquille O’Neal intégre la NBA avec Orlando et désintègre la concurrence dans la raquette.

1993-94 – NBA Showdown ’94

Pour cette deuxième édition sous le nom de Showdown, on peu constater que les graphismes s’améliorent quelque peu, mais cela reste toujours le même style. Rien de révolutionnaire, juste une mise à jour comme depuis 4 éditions et quelques options qui permettent de coacher son équipe.

Au cours de cette saison les Knicks échouent face aux Rockets en finale NBA, avec un duels de pivots (Ewing-Olajuwon) en point d’orgue. C’est aussi la saison où Michael Jordan prend sa première retraite suite à l’assassinat de son père. Les Bulls sont orphelins de leur leader, malgré la prise en mains du groupe par Scottie Pippen et l’arrivée de Toni Kukoc.

1994-95 – NBA Live 95

Ca y est, EA Sports bascule dans une nouvelle ère en innovant, et pas seulement au niveau du nom: NBA Showdown devient NBA Live, et surtout le jeu est désormais en 3D isométrique. Une vraie révolution ! On retrouve toujours les mêmes options que sur les éditions précédentes, mais le jeu devient plus rapide, et plus graphique que jamais.

Au cours de cette saison, les Rockets font le doublé face à la jeune équipe d’Orlando (« ne sous-estimez pas le coeur d’un champion ! »). Bien que Michael Jordan sorte de sa retraite en cours de saison, il n’est pas intégré dans le jeu.

1995-1996 – NBA Live 96

Encore plus de finesse dans les animations et les graphismes, NBA Live s’impose dans cette deuxième moitié des années 90 comme un jeu de référence. Pour commencer une nouvelle partie, on a la possibilité de refaire la draft d’expansion au bénéfice de Toronto et Vancouver, les nouvelles équipes de la NBA. Par contre, certains joueurs manquent à l’appel, notamment Jordan… Mais pas de panique, il est possible de personnaliser totalement certains joueurs qui sont des « no-names » dans les rosters.

C’est la saison du retour en force des Bulls, avec un record de 72 victoires pour seulement 10 défaites. Ils gagneront leur 4e titre face à Seattle cette année-là. C’est aussi l’arrivée des Raptors et des Grizzlies sur la scène de la NBA.

1996-97 – NBA Live 97

Nouvelle édition, avec la traditionnelle mise à jour des effectifs, malgré quelques noms manquants remplacés par des « no-names » (mais toujours personnalisables). Petites nouveautés: on peut désormais créer son joueur de toutes pièces, et aussi jouer en 2×2 et 3×3 sur demi-terrain. A part ça, pas grand chose de neuf…

La saison 1996-97 voit les Bulls ravir un 5e titre en 7 ans, au détriment de Utah tandis qu’Allen Iverson fait ses débuts dans la Grande Ligue.

1997-98 – NBA Live 98

On bascule dans une nouvelle ère, déjà entamée en 97, sur des consoles nouvelles générations. La 3D prend son envol, et des cinématiques plutôt rythmées sont proposées à l’introduction du jeu, et à la mi-temps des matchs. On peut également jouer sur plusieurs saisons, drafter, recruter… Prendre un rôle de GM en quelque sorte…

Côté réalité, c’est la saison du deuxième triplé des Bulls, et les Spurs accueillent un joueur qui va devenir la pierre angulaire de leur dynastie: Tim Duncan.

1998-99 – NBA Live 99

A l’approche des années 2000, les consoles 16 bits deviennent obsolètes, et les versions des nouvelles générations prennent leur place définitivement sur le marché. Bien que les versions 97 et 98 existent aussi en 64 bits, c’est l’édition 99 qui enterre définitivement la 2D et la 3D isométrique. Et nous voilà sur les nouvelles versions, qui se rapprochent de ce que l’on connait actuellement… Toutes proportions gardées bien sûr !

Pour se souvenir de cette saison particulière marquée par un lock-out, la deuxième retraite de Jordan et le sacre des Spurs face aux Knicks, rien de tel que de se replonger dans l’incontournable livre d’Anthony Saliou, NBA 1998/99, l’histoire folle d’une saison historique

1999-2000 – NBA Live 2000

Pour terminer cette décennie qui aura été marquée par de nombreuses évolutions vidéo-ludiques, voici le NBA 2000, qui nous amène vers une nouvelle époque.

L’an 2000, c’est la prise de pouvoir des Lakers sur la NBA, pour les trois saisons à venir, avec le duo Shaq-Kobe en leader. C’est aussi leurs premiers matchs au Staples Center, qu’ils ont quitté d’ailleurs aujourd’hui, en ce 24 décembre 2021.

Bien sûr, 2K est devenu la référence du jeu vidéo du genre. Néanmoins, c’est toujours un plaisir de retrouver ces sensations par le retrogaming.

Publié par Frank Cambus

Passionné de basket, collectionneur à mes heures, j'empile les magazines et livres de basket autant que Jojo enfilait les paniers ou Stockton les passes... Il est temps de les ressortir et de les partager!

Un commentaire

  1. […] Le retrogaming, revivre les 90’s manette à la main: Un des articles les plus récents, qui présente les jeux sortis entre 1990 et 2000 sur différentes consoles. Tous les jeux sont jouables en ligne gratuitement ! […]

    Réponse

Répondre à Rétrospective 2021: 10 ans, l’âge de raison ! – HOOP DIARY Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s