Histoires du Sud-Ouest Le basket toulousain

1996, les Spacer’s de Toulouse champions de France de ProB

1996-spacers5
Christophe Soulé et Oihab Bendib présentent le trophée à un public toulousain en ébullition!

Le basket à Toulouse revient sur le devant de la scène ! Nous sommes en 1995, le RC Toulouse est champion de France de Nationale 2, et retrouve le milieu professionnel quitté à l’issue de la saison 1993-1994. Lors de son précédent passage en Nationale 1B, l’ancienne appelation de la ProB, Toulouse n’avait guère brillé, finissant en bas de tableau chaque année, et évitant de justesse la descente. Mais l’horizon du nouveau millénaire donne des ailes à la nouvelle équipe dirigeante, et le Racing Club Toulouse Basket, désormais appelé « Spacer’s », affiche ses ambitions.

 Des ambitions assumées

Pourquoi Toulouse, avec son potentiel économique et démographique, n’arrive pas à percer au plus haut niveau masculin ? Hormis un passage dans l’élite dans les années 60, le club de la ville rose végétait dans les divisions inférieures, sans être à la hauteur des ambitions des différentes équipes dirigeantes.

Suite à la descente en Nationale 2 en 1994-1995, les nouveaux dirigeants commencent à construire une équipe permettant d’envisager un retour dans l’élite à terme.

Christian Mercier, le nouveau Président, qui apporte la manne financière d’Extand, annonce même vouloir jouer l’Europe en 2000.

C’est ainsi qu’avec le retour du meneur de jeu Christophe Soulé, le RC Toulouse devient champion de France 1995 et remonte en ProB, avec l’intention de continuer à gravir les échelons.

1996-Spacer
David Booth, MVP étranger de la ProB 1996

Pour cette saison 1995-1996, l’équipe est solide pour la ProB, avec un mélange de joueurs expérimentés comme Jean-Aimé Toupane ou Cyr Gbaguidi et donc Christophe Soulé et de jeunes espoirs talentueux, avec notamment Ali Bouziane et Christophe Oyié.

Pour accompagner l’équipe, on retrouve les américains Mark McSwain et le scoreur David Booth, qui affolera les compteurs cette saison-là avec 31,5 pts par match.

Malgré les ambitions affichées, le début de saison est décevant, les résultats ne sont pas au rendez-vous, et l’intérieur américain Mark McSwain, qui avait participé à la saison de Nationale 2 précédente en fait les frais. Il est remplacé par l’éphémère Tony Martin (1 match) puis par Phil Zevenbergen. Devant des résultats toujours aussi poussifs, l’entraineur Alain Fonti est à son tour écarté au profit de Laurent Buffard, qui a connu le coaching en Pro A avec Cholet.

Entre l’arrivée de Laurent Buffard et le recrutement du très vertical Khari Jaxon en lieu et place de Zevenbergen, la fusée « Spacer’s » est enfin prête à décoller. A partir de là, les résultats et le spectacle sont au rendez-vous, Toulouse finissant finalement à la 5ème place de la saison régulière (16 victoires, 12 défaites), meilleure attaque du championnat avec 88,7 points marqués par match, et qualifiés pour les playoffs.

En route pour le titre

Malheureusement, seul le premier de la saison (Elan Chalon sur Saône) peut accéder à la Pro A, les playoffs ne donnant qu’un titre honorifique de champion de France.

Tant pis pour la montée directe, les Spacer’s ont bien l’intention de remporter un nouveau titre de champion de France, et écartent en deux manches sèches l’équipe de Tours (100-89 et 73-72). En demi-finales, ils sont opposés aux bourguignons de l’Elan Chalon, portés par Charles Pittman et James Voskuil. Les Spacer’s ne font pas non plus de détails, en écartant les premiers de la saison régulière en deux matchs, 86-74 et 102-85.

C’est l’heure de la grande finale. Les Spacer’s rencontrent Hyères-Toulon, second de la saison régulière..

L’équipe varoise, coachée par le désormais dijonnais Jean-Louis Borg, possède quelques accroches avec le basket toulousain : Olivier Basset, passé par le RCM Toulouse une dizaine d’années auparavant, mais aussi Karim Gharbi, le MVP français, dont le frère Ahmed Gharbi évolue face à lui, aux Spacer’s.

Si on veut pousser un peu plus loin les anecdotes, Graylin Warner, « le lévrier des Mauges », surnom hérité de son passage à Cholet, revêtira la tunique toulousaine la saison suivante en remplacement de David Booth, parti à Dijon, et on notera que la sœur de Jean-Louis Borg, Agnès, coachera les féminines du Toulouse-Launaguet Basket au début des années 2000.

Pour cette série de rencontres, l’équipe qui remporte 3 matchs est sacrée championne de France de ProB. Ce sont les toulousains qui ouvrent les hostilités avec une victoire 88-82 à Toulon. Les varois prennent leur revanche deux jours plus tard, toujours à domicile, en s’imposant 98-88.

Les deux équipes débarquent à Toulouse le 23 mai pour le troisième match de la série.

Malgré un très bon Olivier Basset, auteur de 22 points, et du double-double de Dwayne Scholten (14 points, 12 rebonds), ce sont bien les Spacer’s qui s’imposent, portés par un irrésistible David Booth, scorant 30 points. Bien sûr, les autres joueurs ne sont pas en reste, comme en témoignent les 11 points d’Ali Bouziane, les 10 de Toupane, ou encore les 12 points et 11 rebonds de Khari Jaxon. La marque est bien répartie, Christophe Soulé assurant le partage du ballon avec ses 6 passes décisives.

Menés 2-1, Hyères-Toulon n’a plus le choix, il faut gagner à Toulouse le 4ème match de la série pour aller disputer le titre sur un dernier match à domicile, dans le Var.

Spacers-HTV
L’une des rares fois où Karim Gharbi trouvera le chemin du panier à Toulouse, sous les yeux de Graylin Warner et Dwayne Scholten. En défense, Christophe Oyié et David Caulet

Karim Gharbi à nouveau muselé par la défense toulousaine, et portés une fois de plus par l’énorme David Booth et ses 43 points (!!!), les Spacer’s remportent cette dernière manche 90 à 73.

Le public vibre à l’unisson avec ses joueurs, démontrant qu’il y a de la place pour du basket masculin de haut niveau à Toulouse !

Spacers
De gauche à droite: Christophe Oyié, Ali Bouziane, Oihab Bendib, Christophe Soulé et Cyr Gbaguidi

C’est de bonne augure pour le retour de Toulouse dans l’élite… Mais ceci est une autre histoire…

 Le classement de la saison 1995-1996

95-96-prob

Les statistiques de la saison des Spacer’s

95-96-prob-stats

Crédits photos: La Dépêche du Midi, Maxi-Basket

Résultats et statistiques: 20 ans de basket pro, ed. Calmann-Lévy 2007

Article publié en exclusivité le 18 décembre sur basket31.

Publicités

1 comment on “1996, les Spacer’s de Toulouse champions de France de ProB

  1. Ping : Rétrospective 2016: Encore une année dans le panier – HOOP DIARY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :