1968, le RCMT, alors équipe phare de Toulouse se prend les pieds dans le tapis et descend en deuxième division nationale. Pour autant, la ville rose reste représentée pour la saison à venir grâce au Toulouse Université Club, tout juste promu. Les Tucistes vont vivre une seule saison au plus haut niveau, où ils seront loin d’être ridicules grâce à l’apport de leur talentueux américain William Davis. Celui-ci, fort scoreur va se hisser à la première place des meilleurs marqueurs du championnat de France et marquer de son empreinte cette compétition.

 

Cliquez sur l’image pour lire le récit de la saison

william-davis-le-diable-au-score1

Publié par Frank Cambus

Passionné de basket, collectionneur à mes heures, j'empile les magazines et livres de basket autant que Jojo enfilait les paniers ou Stockton les passes... Il est temps de les ressortir et de les partager!

7 commentaires

  1. […] Devenue gymnase municipal, la salle du Pré-Catelan accueille le RCMT dès la fin de la guerre, jusqu’en 1969. Le Toulouse Université Club a également utilisé ces installations lors de sa seule saison dans l&…. […]

    Réponse

  2. […] – [Long format] William Davis, le diable au score 1968, le RCMT, alors équipe phare de Toulouse se prend les pieds dans le tapis et descend en […]

    Réponse

  3. […] Pour l’anecdote, malgré la descente du RCMT en 1968 en Nationale 2, la ville de Toulouse aura un autre représentant, le Toulouse Université Club. Cette équipe comprenant dans ses rangs André Souvré, ancien Puciste et qui sera l’année suivante l’heureux papa de Yannick, qui deviendra une figure du basket féminin français, ou encore William Davis, qui terminera cette année-là meilleur marqueur de première division avec près de … […]

    Réponse

  4. […] l’effectif, nous retrouvons notamment André Souvré et André Michi, qui accompagneront le Toulouse Université Club en première division six ans plus tard. Pour autant, les toulousains veulent ramener un trophée à la ville rose, et Bertorelle confie à […]

    Réponse

  5. […] effet, le RCMT (et ses évolutions successives), le Toulouse Université Club et les Cadets de St Etienne ont représenté Toulouse dans l’élite du basket national, de […]

    Réponse

  6. […] TUC ne fera qu’une seule saison au plus haut niveau, malgré la présence dans ses rangs du scoreur William Davis et de l’ancien du PUC André […]

    Réponse

  7. […] Loin d’être ridicules, les joueurs du TUC sont confrontés à une élite française qui s&rsq…Le pistolero US n’est pas seul, avec notamment les anciens champions de France du PUC André Michi et André Souvré, ou encore Paul Salmeron qui deviendra plus tard l’entraineur du TUC. Mais cela ne suffira pas à assurer suffisamment de victoires pour se maintenir à ce niveau. C’est à ce moment que le Dr Nichil va être confronté à la dure réalité: il n’est plus possible, dans ce sport qui s’organise et tend péniblement vers une « professionnalisation », de lutter à niveau égal avec comme seuls principes le beau jeu, le plaisir, le fair-play et l’amateurisme. […]

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s